logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence »

MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris

jusqu’au 6 janvier 2019

Plus d’information sur

Le MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris prĂ©sente la premiĂšre grande exposition consacrĂ©e depuis quinze ans Ă  l’artiste Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence », jusqu’au 6 janvier 2019. Zao Wou-ki aimait peindre ce qui ne se voit pas : le souffle de la vie, le vent, le mouvement, la vie des formes, l’éclosion des couleurs, leur fusion, 
 Si son Ɠuvre est aujourd’hui cĂ©lĂšbre, les occasions d’en percevoir la complexitĂ© sont encore trop rares



Arts
Les mondes tsiganes
Mardi, 13 Mars 2018 17:00

 

« MONDES TSIGANES, Ma fabrique des images », est une magnifique exposition qui explore le rapport de la photographie aux mondes romanĂšs, Ă  ceux qui parlent le romani : les KalĂ©-Gitans (CalĂł d’Espagne), les Manouches (Sinti), les Roms et les Anglo-Romani. Autant de communautĂ©s trop souvent mal perçues, identifiĂ©es comme menaçantes ou suspectes pour lesquelles une grande exposition photographique est enfin rĂ©alisĂ©e. Les Tsiganes sont souvent nomades par choix mais surtout parce qu’ils sont confrontĂ©s au racisme et Ă  l’exclusion partout oĂč ils vont, fuyant toujours les villes et les villages. Leur histoire remonte au Moyen-Ăąge. Quelques photographes ont eu la chance ou l’opportunitĂ© de pouvoir mettre en lumiĂšre, grĂące Ă  la fabrique des images, des instants singuliers de leur vie quotidienne. À la fois didactique, historique et contemporaine, cette exposition se tient au MusĂ©e de l’histoire de l’Immigration, dans le splendide Palais de la Porte DorĂ©e, jusqu’au 26 aoĂ»t 2018. Bien au-delĂ  des clichĂ©s, cette expo passionnante et Ă©mouvante est lĂ  pour faire tomber les prĂ©jugĂ©s
 On en sort bouleversĂ©s...

Lire la suite...
 
FOUJITA, Peindre dans les années folles
Mercredi, 07 Mars 2018 18:51


« Le dessin est l’ossature de la peinture. Il faut travailler autant que possible. Un grand maĂźtre comme Picasso dessine tout le temps. MĂȘme un peintre accompli comme AndrĂ© Derain utilise trois modĂšles tous les jours. Ils ne montrent pas leurs dessins et les entassent dans leur atelier. Lorsque je vois tout ce travail, je me dis que moi non plus je n’ai pas le temps de m’amuser. J’emploie deux ou trois modĂšles tous les jours. Dessiner est une nourriture indispensable. » ainsi parlait Tsuguharu Foujita, nĂ© au japon en 1886, baptisĂ© LĂ©onard en la cathĂ©drale de Reims en 1959 (en hommage Ă  LĂ©onard de Vinci). Mondialement connu, Foujita Ă©tait le peintre le plus oriental de l’école de Paris. Cinquante ans aprĂšs son dĂ©cĂšs en 1968 Ă  Zurich (Ă  l’ñge de 82 ans), le musĂ©e Maillol lui rend un trĂšs bel hommage en exposant son Ɠuvre lumineuse dont le style est unique, la technique parfaite et le destin biculturel. Une centaine de ses crĂ©ations sont Ă  admirer avec jubilation jusqu’au 15 juillet 2018.

Lire la suite...
 
Les lignes de vie de Sheila Hicks
Mercredi, 07 FĂ©vrier 2018 19:22

 

Les lignes de vie de Sheila Hicks sont celles du prĂ©sent, d’un avenir immĂ©diat. Pour bien vivre, Sheila Hicks ne se retourne pas vers son passĂ©, mĂȘme s’il est d’une trĂšs grande richesse, du haut de ses quatre-vingt deux annĂ©es. Sheila Hicks vit, rit, Ɠuvre, tisse, coud, tend, dĂ©tend, surprend, 
 L’artiste crĂ©e tout le temps, des Ɠuvres textiles aux couleurs du temps, entre autres. Jusqu'au 30 avril 2018, une Ă©poustouflante exposition rĂ©trospective de cette merveilleuse artiste se tient au Centre Pompidou de Paris. Les crĂ©ations de Sheila Hicks sont joyeuses, alliant expĂ©rimentation et rĂȘverie. L’ensemble prĂ©sentĂ© est d’une beautĂ© rare et tellement poĂ©tique
 Magique !

Lire la suite...
 


Page 5 sur 68