logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

LE MONDE DE STEVE McCURRY

Exposition du 9 décembre 2021 au 29 mai 2022

Musée Maillol, Paris

Plus d’information sur www.museemaillol.com

Le musée Maillol rend hommage au travail remarquable réalisé par le photographe Steve McCurry, avec une exposition d’envergure présentant plus de 150 photographies en grand format, toutes magnifiques. Cette rétrospective dédiée au photographe américain est composée de ses photos les plus célèbres. Le visiteur découvre également de nouvelles prises de vue dont plusieurs sont inédites. Steve McCurry est reconnu pour son humanisme, sa dignité, sa compassion envers les êtres vivants de tous les mondes : humain, animal, végétal et minéral. L’harmonie, la grâce et la magnificence qui se dégagent de tous ses clichés sont singulières et provoquent, en chacun de nous, un nombre incroyable d’émotions. C’est là, toute la magie McCurry, à Paris, jusqu’au 29 mai 2022.

 




Le Monde de Steve McCurry est à Paris !
Dimanche, 12 Décembre 2021 19:15

Le musée Maillol rend hommage au travail remarquable réalisé par le photographe Steve McCurry, avec une exposition d’envergure présentant plus de 150 photographies en grand format, toutes magnifiques. Cette rétrospective dédiée au photographe américain est composée de ses photos les plus célèbres. Le visiteur découvre également de nouvelles prises de vue dont plusieurs sont inédites. Steve McCurry est reconnu pour son humanisme, sa dignité, sa compassion envers les êtres vivants de tous les mondes : humain, animal, végétal et minéral. L’harmonie, la grâce et la magnificence qui se dégagent de tous ses clichés sont singulières et provoquent, en chacun de nous, un nombre incroyable d’émotions. C’est là, toute la magie McCurry, à Paris, jusqu’au 29 mai 2022.

 

 

 

L’exposition « Le monde de Steve McCurry » a été conçue par Biba Giacchetti pour nous entraîner dans un long voyage de l’Afghanistan à l’Asie du Sud-Est et de l’Afrique à l’Amérique. Ce vaste et fascinant corpus d’œuvres conserve toujours l’humain qui rend sa célèbre image de la jeune fille afghane si puissante.


 

 

 

Le monde de Steve McCurry est un monde merveilleux peuplé d’images fortes et d’histoires vibrantes de l’humanité, quoi qu’il arrive.

« Mes photographies témoignent des évènements et des instants que je trouve beaux, puissants ou encore, énigmatiques. »

C’est un monde de curiosité où l’artiste essaie de disposer de son temps de la meilleure manière possible. Il crée de nouveaux portraits en saisissant les attitudes et les conséquences humaines pendant ou après une guerre, un conflit, une catastrophe naturelle ou encore, juste pour la beauté d’un lieu, d’un être ou d’une situation.

Pendant les conflits, il est très important d’être bien entouré par son chauffeur, son guide ou son interprète. C’est grâce à eux que Steve McCurry s’est toujours senti en sécurité. Ses photos sont des témoignages. Parfois, elles sont aussi des témoignages de témoignages… Elles racontent toujours des histoires vraies.

Une forêt d’images et de visages, sur fond noir permettant au regard de mieux se focaliser sur l’image. On élimine le bruit visuel sur la photo. On isole l’image pour que le regard des visiteurs puisse bien se concentrer pour créer à son tour, peut-être, une histoire qui lui sied.

 


Steve McCurry en trois mots ?



 

Lumière, émotions, couleurs

 

 

Dans tout l’espace muséal, le visiteur voyage non seulement à travers les différentes villes du monde entier mais aussi au travers des regards, des attitudes et des mouvements des êtres photographiés.

Un esthétisme incroyable

Le travail de photographe est rigoureux, faisant preuve de patience et d’observation. Parfois, le cliché est pris sur le vif, cet instant magique ou absolu qui pourrait ne plus jamais se reproduire…

 

 


 

 

Les photographies de Steve McCurry montrent les moments qu’il a vécu avec les protagonistes et nous permettent de nous poser à notre tour et d’imaginer notre propre histoire face aux images regardées, nos propres scenarii en relation avec notre culture ou nos rêves.


Le monde de Steve McCurry est hors du commun.

La scénographie de Peter Botazzi est envoûtante avec ces grandes photographies qui flottent en suspension tout au long du parcours presque comme des fantômes ou de grands arbres vivants, d’autant plus que le parcours, entièrement libre, se déroule pratiquement dans le noir. Le visiteur est ainsi encouragé à s’égarer dans le monde du photographe comme dans un labyrinthe d’images.

Le visiteur peut prendre un audioguide qui lui permet d’écouter Steve McCurry expliquer l’histoire derrière une cinquantaine de ses clichés.

Ce qui intéresse Steve c’est l’interaction entre les différents protagonistes. Des vidéos dans lesquelles le photographe décrit plusieurs de ses voyages, ses expériences et sa conception de la photographie clôturent le parcours, à l’entresol.



 

« L’humain est toujours au cœur de ma quête ».

Steve est aussi fasciné par des formes, celles d’un arbre, d’une habitation, d’une attitude, par les enfants qui sont toujours très spontanés.

Il aime raconter les anecdotes vécues pour chaque photo. Parfois, la nature montre un élément qui semble imparfait ; pour exemple, un arbre qui ne pousse pas droit, dont la forme est très étrange ou carrément tordue. De cette imperfection nait une source bienfaisante telle que de l’ombre permettant de se protéger des rayons brûlants du soleil et de fournir de l’herbe qui va nourrir les animaux, alors que partout ailleurs le sol est aride. De fait, cette imperfection vue par l’œil du maître devient instantanément perfection pour les êtres alentours.

 


Lorsque le photographe vit quelque part, il observe, du matin au soir, les changements de lumière et de couleur. Il nous explique, lors du vernissage presse, qu’il ne faut surtout pas rater le moment opportun pour prendre les photos qui donneront une belle image ou un cliché d’une force incroyable.

Ses photographies sont à la fois narrativement riches et visuellement complexes, parfois graves et souvent spectaculaires.

Sa longue carrière révèle que sa curiosité n’a aucune limite ni de temps ni de lieu.

 


 

« Nous n’avons qu’une vie à vivre, elle est courte et pour moi, elle doit être dense. La musique, les arts, les voyages qui permettent de découvrir le monde, ses événements et ses merveilles. Tout ce que la Nature ou l’Homme crée me passionne. »

 

Lorsque je lui demande « pourquoi presque toutes vos photographies sont en couleur ? » Steve répond, « Le monde est en couleur c’est donc important pour moi de le montrer tel qu’il est et tel que je le vois ! La photo me permet d’immortaliser ce que j’aime et de le partager avec les personnes que cela intéressent. » Aussi, je lui demande pourquoi ne pas avoir poursuivi une carrière dans le cinéma comme prévue par ses études, il répond « Tout simplement parce que le matériel était beaucoup trop cher pour un jeune étudiant sans argent… Je me suis aussi rendu compte que l’instant présent se prend en photo et moins facilement avec une caméra sur l’épaule et tout un scénario à mettre en place. »

Avec la photo, le scénario reste entièrement libre d'interprétation...

Cette superbe exposition nous montre le « Monde de Steve McCurry » avec toute la profondeur de sa beauté. « Le voyage importe souvent plus que la destination » précise Steve.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voyager au cœur de l’exposition des photographies de Steve McCurry est une aventure ineffable et une promesse d’émerveillement.

Florence Courthial

 

 

Exposition « LE MONDE DE STEVE McCURRY »

Du 9 décembre 2021 au 29 mai 2022

Musée Maillol

59 – 61 rue de Grenelle, 75007 Paris, France

Ouvert tous les jours (fériés aussi) de 10h30 à 18h30, nocturne le mercredi jusqu’à 22h.

Le musée est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Achetez vos billets en ligne : www.museemaillol.com

 


Steve McCurry est un photographe de renommée mondiale, un humaniste d’une grande humilité, très discret et d’une gentillesse incroyable.

Il est un maître de la photographie dont la carrière s’étend depuis plus de quarante ans.


Steve est un photographe autodidacte né à Philadelphie en Pennsylvanie en 1950. Il a étudié le cinéma à l’Université de Pennsylvanie avant de collaborer à un journal local. Après deux années, Steve a effectué le premier d’une série de très nombreux voyages en Inde (80 !). Il voyage avec seulement deux sacs, un rempli de vêtements et l’autre de pellicules. Son appareil est quant à lui toujours en bandoulière. Après plusieurs mois de pérégrinations en Inde, il part au Pakistan. Là, il rencontre un groupe de réfugiés afghans qui le font entrer dans leur pays au moment où l’invasion russe ferme les frontières à tous les journalistes occidentaux. C’est pour lui un moment très marquant. Sur place, il s’habille comme un afghan et cache son appareil sous sa djellaba.


 

 

 

 

Steve McCurry a créé des images étonnantes et parfois époustouflantes sur les sept continents. Il a couvert les conflits, les cultures en voie de disparition, les traditions et les rites anciens, la culture contemporaine. Il était à New York lors du terrible drame du 11 septembre et a aussitôt réalisé un reportage unique, sur place.

Steve s’intéresse et se concentre depuis toujours sur la dimension humaine.


Photographe toujours indépendant, il a collaboré avec des magazines prestigieux tels que :

Time, Life, Newsweek, Geo, …


 

Envoyé sur plusieurs champs de bataille de Beyrouth au Cambodge, du Koweït à l’ex-Yougoslavie, Steve McCurry a toujours traversé la ligne de front, risquant sa vie pour témoigner des conflits dans le monde. Prendre des risques fait partie intégrante de sa vie car pour lui, c’est vivre pleinement. Il a reçu des récompenses prestigieuses.


www.stevemccurry.com

 

 

Toutes les photos utilisées dans cet article, hormis celle de la salle d'exposition, sont ©Steve McCurry

Tous droits réservés, uniquement dans le cadre de la promotion de l'exposition du musée Maillol du 9.12.2021 au 29.05.2022

Contact presse : Agence The Desk, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


top