logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



Le développement durable reste la priorité de Ban Ki-moon pour son second mandat
Jeudi, 18 Août 2011 15:37
Réélu pour un second mandat à la tête du Secrétariat Général des Nations Unies en Juin dernier, Ban Ki-moon a déclaré que le développement durable resterait la priorité principale de son second mandat.
altLe Secrétaire Général Ban Ki-moon a déclaré la semaine dernière que le développement durable resterait sa priorité principale au cours de son second mandat à la tête des Nations Unies, et a ajouté que ses défis clés seraient entre autres de réaliser les objectifs mondiaux en matière de réduction de la pauvreté et de renforcer la réduction des risques de catastrophe pour éviter les crises provoquées par le changement climatique.

L’Assemblée Générale du mois de Juin avait désigné Ban Ki-moon Secrétaire Général des Nations Unies pour un second mandat consécutif.

« Depuis la réélection, j’ai beaucoup consulté les Etats Membres et l’ensemble des partenaires des Nations Unies pour savoir ce qu’ils considèrent comme étant les plus grands défis à venir » a déclaré Ban Ki-moon lors d’un discours à Séoul, la capitale de la République de Corée.

« En regardant l’horizon à long terme, le développement durable est au sommet de ma liste de priorités » a-t-il déclaré.Ban Ki-moon a déclaré que les défis de la sécurité régionale et mondiale ainsi que la démocratisation seraient également importants dans son agenda.

« Nous soutenons les transitions qui sont en cours en Egypte et en Tunisie et qui sont profondément engagées dans les efforts diplomatiques visant à trouver une solution au conflit en Lybie ».

Cependant, il a indiqué que la préoccupation la plus immédiate était la crise humanitaire liée à la sécheresse catastrophique qui atteint la Corne de l’Afrique et a conduit à la famine dans plusieurs régions de Somalie. Près de 12,4 millions de personnes dans cette région sont désormais dépendantes des aides alimentaires internationales pour survivre.

« Tandis que nous répondons à cette urgence, nous devons également en gérer les causes sous-jacentes. La sécheresse d’aujourd’hui pourrait être la pire depuis plusieurs décennies mais les effets du changement climatique étant de plus en plus ressentis dans le monde, cela ne durera probablement pas » a déclaré Ban Ki-moon, ajoutant que les solutions de long terme nécessiteraient le développement de graines résistantes à la sécheresse, de système d’irrigation, d’infrastructures rurales et de programmes d’élevage de bétail.

Le Secrétaire Général a mis l’accent sur le fait que nous étions dans une période de contraintes budgétaires, les Nations Unies devant continuer à remplir ses mandats avec les ressources disponibles.

Il a également attiré l’attention sur les pénuries alimentaires dans la République de Corée, où, selon ses indications, un hiver dur, suivi par des inondations importantes, ont mis des millions de vies humaines en danger, notant que le Programme des Nations Unies pour l’Alimentation Mondiale avait lancé des opérations d’urgence dans cette région. « Notre défi est de donner de la nourriture à ceux qui en ont besoin, quand ils en ont besoin » a-t-il déclaré.

Ban Ki-moon a également indiqué que le défi plus important consisterait à créer une péninsule coréenne sans arme nucléaire, démocratique et prospère.

Le Secrétaire Général a pris note de la présence de plus en plus importante de la République de Corée sur la scène internationale, et notamment de l’organisation du dernier G20 dans le pays, de son soutien au développement africain et de son engagement dans les processus de paix des Nations Unies, entre autres initiatives.

Il a mis l’accent sur l’importance des partenariats entre les gouvernements, les organisations non gouvernementales, le secteur privé, les philanthropes et la communauté académique pour répondre aux causes communes mondiales.

16/08/2011(Par Sandra BESSON) top