logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

LE MONDE DE STEVE McCURRY

Exposition du 9 décembre 2021 au 31 juillet 2022

Musée Maillol, Paris

Plus d’information sur www.museemaillol.com

Le musée Maillol rend hommage au travail remarquable réalisé par le photographe Steve McCurry, avec une exposition d’envergure présentant plus de 150 photographies en grand format, toutes magnifiques. Cette rétrospective dédiée au photographe américain est composée de ses photos les plus célèbres. Le visiteur découvre également de nouvelles prises de vue dont plusieurs sont inédites. Steve McCurry est reconnu pour son humanisme, sa dignité, sa compassion envers les êtres vivants de tous les mondes : humain, animal, végétal et minéral. L’harmonie, la grâce et la magnificence qui se dégagent de tous ses clichés sont singulières et provoquent, en chacun de nous, un nombre incroyable d’émotions. C’est là, toute la magie McCurry, à Paris, jusqu’au 31 juillet 2022.


 




ÉDITION LIMITÉE, au Petit Palais
Samedi, 12 Juin 2021 12:22

Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, présente une exposition inédite, intime et passionnante « Édition Limitée, Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres » jusqu’au 29 août 2021. Vous découvrirez un ensemble exceptionnel d’estampes, de livres illustrés, de bronzes et de céramiques, issu du travail intense et méticuleux de l’emblématique collectionneur et marchand d’art Ambroise Vollard. Vollard eut la chance de promouvoir les plus grands artistes de son temps : Bonnard, Cassatt, Cézanne, Chagall, Gauguin, Maillol, Redon, Rouault et tant d’autres. Henri-Marie Petiet, son successeur, se démarqua par son ouverture à l’Europe et surtout, aux États-Unis.

 

 

 

Ambroise Vollard (1866-1939) fut un marchand-éditeur passionné et hors du commun car il se fit l’acteur de la reconnaissance des artistes modernes alors incompris par l’ancienne génération. Il façonna à sa manière une certaine histoire de l’art occidental alors que le Salon officiel, entravé par une attitude conservatrice, ne reconnaissait pas l’art moderne. Nous sommes fin du XIXe siècle, Vollard est précurseur de l’art moderne, qui devint et reste aujourd’hui celui qui emporte toujours un succès universel et atemporel.

 

 

 

 

Éditeur d’estampes

De 1896 à 1900, Ambroise Vollard édite essentiellement des estampes originales et propose des éditions limitées, numérotées et signées par les artistes, pour attirer les amateurs, non seulement pour les estampes mais aussi pour les peintures.

Les estampes deviennent ainsi des œuvres d’art à part entière.


Éditeur de livres d’artistes

Le livre devenant de plus en plus accessible grâce à la production industrielle, Vollard décide d’éditer des livres d’artistes en choisissant des papiers et des couvertures de qualité. Il édite les ouvrages illustrés en série limitée, entre 200 et 400 exemplaires et cible une clientèle riche et élitiste. Vollard s’investit totalement dans cette nouvelle activité de l’édition, tant financièrement que personnellement.

Ambroise Vollard donne un nouveau souffle à l’édition de luxe dès 1900 avec la publication du magistral Parallèlement de Verlaine, entièrement illustré par Bonnard : une merveille !

 


 

Vollard affectionne particulièrement la lithographie en couleurs.

Parmi ses nombreuses réalisations d’envergure, on admire Le Jardin des Supplices, illustrations de Rodin, 1902, Sagesse, de Maurice Denis, 1911 ; Les Fleurs du Mal, par Émile Bernard, 1916, Le Chef-d’œuvre inconnu, de Picasso en 1931 ; ou encore, Passion, de Georges Rouault en 1939.

Vollard influence les artistes pour peindre sur la céramique et aussi, pour sculpter, comme ce fut le cas pour Maillol.

Tout au long de sa carrière, Ambroise Vollard est aussi le fier auteur de textes dont il confie l’illustration aux artistes qu’il apprécie.

 

 

 

 

 

Henri Marie Petiet, héritier spirituel d’Ambroise Vollard

Henri Marie Petiet (1894-1980) fut entraîné vers l’estampe grâce à son intérêt pour l’illustration. Il aime l’aventure éditoriale et soutient les artistes tels que

Marie Laurencin, Jean-Émile Laboureur, Édouard Goerg et

André Dunoyer de Segonzac.

Petiet part à la conquête de l’Amérique grâce à son ami d’enfance Jean Goriany qui le représente sur place. Il contribue à la constitution puis à l’enrichissement des collections privées et de nombreux départements de gravures de musées américains, de Bonnard à Picasso, les artistes dont il vend les œuvres renforcent leur présence outre-Atlantique.

Connu dans la profession comme « Le Baron », Petiet se fait à son tour passeur de modernité. Il a racheté l’intégralité du stock d’estampes de Vollard et a vendu la fameuse Suite Vollard de Picasso. Il a notamment édité Aristide Maillol.

 


Cette exposition est l’occasion de découvrir et de rendre hommage aux deux marchands et éditeurs d’art majeurs du XXe siècle et, d’admirer les œuvres exceptionnelles des artistes qu’ils ont eu le goût et la chance de fréquenter et de promouvoir.

 

Les corps de métier impliqués dans l’élaboration d’estampe y sont aussi valorisés.

La médiation de cette superbe exposition permet de mieux comprendre les techniques de l’estampe, avec la présentation d’outils et d’une presse taille-douce prêtée par l’Imprimerie nationale et activée lors de démonstrations réalisées par Frédéric Colançon, taille-doucier.

Un parcours dédié à Édition Limitée est disponible en téléchargeant l’application de visite du Petit Palais.

Commissariat de l’exposition : Clara Roca, conservatrice des arts graphiques et photographies des XIXe et XXe siècles au Petit Palais.

La scénographie, conçue et réalisée par l’Atelier Maciej Fiszer, se décline en cinq séquences au sein de l’espace muséal rectangulaire de la galerie.

 

 

Le catalogue de l’exposition est publié par le Petit Palais. Il est composé de 160 pages et de 150 illustrations.

Pour rappel, le Petit Palais fut construit pour l’Exposition Universelle de 1900 par l’architecte Charles Girault. Il est devenu en 1902 le Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Il présente une très belle collection de peintures, de sculptures, de mobiliers et d’objets d’art datant de l’Antiquité jusqu’en 1914.

La visite des expositions permanentes est gratuite pour tous. Seules les expositions temporaires sont payantes pour les personnes âgées de plus de 17 ans.

Florence Courthial

 

 

 

Édition Limitée

Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres

Jusqu’au 29 août 2021

Le Petit Palais

Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

Accessible aux visiteurs en situation de handicap.

Du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturnes les vendredis jusqu’à 20h

Fermé les lundis.

Activités, auditorium et café-restaurant « Le Jardin du Petit Palais »

Renseignements

www.petitpalais.paris.fr

top