logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence »

MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris

jusqu’au 6 janvier 2019

Plus d’information sur

Le MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris prĂ©sente la premiĂšre grande exposition consacrĂ©e depuis quinze ans Ă  l’artiste Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence », jusqu’au 6 janvier 2019. Zao Wou-ki aimait peindre ce qui ne se voit pas : le souffle de la vie, le vent, le mouvement, la vie des formes, l’éclosion des couleurs, leur fusion, 
 Si son Ɠuvre est aujourd’hui cĂ©lĂšbre, les occasions d’en percevoir la complexitĂ© sont encore trop rares



Alphonse Mucha
Jeudi, 13 Septembre 2018 12:55

 

ArrivĂ© de Moravie Ă  Paris en 1887, Alfons Mucha (1860-1939), alors illustrateur, devient cĂ©lĂšbre grĂące Ă  sa rencontre avec Sarah Bernhardt qui lance sa carriĂšre d’affichiste. Son nom est souvent reliĂ© Ă  l’Art Nouveau qui le rendit populaire. Le musĂ©e du Luxembourg offre un bel hommage Ă  ce grand artiste tchĂšque avec une rĂ©trospective prĂ©sentant un grand nombre de ses Ɠuvres. Les visiteurs peuvent ainsi admirer des affiches qui ont fait sa gloire, des planches d’illustrateur, des peintures, des photographies, des bijoux, des sculptures et des pastels. Une expo voluptueuse, jusqu’au 27 janvier 2019.

 

 

Un autoportrait Ă  l’huile sur toile de 1899 et des photographies d’époque accueillent les visiteurs. Puis, ça et lĂ , nous admirons des lithographies, une Ă©tude d’un portrait en pied de Sarah Bernhardt en plume et Ă  l’encre, d’autres Ă©tudes au crayon, au fusain sur papier, des huiles sur bois, des couvertures de livres, des objets en fer-blanc, en Ă©tain, des Ă©tiquettes et des objets publicitaires dont on a vu des copies chez nos grands-parents, des Ɠuvres dĂ©coratives et d’autres trĂšs mystiques, et surtout, des affiches magnifiques de toutes tailles aux couleurs tendres et gourmandes.

L’artiste tchĂšque le plus connu mondialement a laissĂ© sa marque « le style Mucha » dans de nombreux domaines des arts graphiques.

On est touchĂ©s par la grĂące des femmes qu’il a peintes ou dessinĂ©es, des fleurs, des plantes, des Ă©toiles, des volutes, des spirales, des cheveux sans fin de toutes les teintes, des symboles, des contours, des arabesques de lettres, des oiseaux, des anges, ... On admire aussi les personnages qui surgissent subrepticement d’un drapĂ©, d’une plante ou autres figures.

Son statut de franc-maçon au Grand Orient de France a amenĂ© Mucha Ă  glisser dans ses Ɠuvres quelques symboles maçonniques tels que des grenades, des bougies, la Lune et le Soleil, des Ă©lĂ©ments toujours par trois, le maillet, la pierre cubique, et tant d’autres qui restent encore Ă©nigmatiques pour nombre d’entre nous


Coup de cƓur pour la sĂ©rie des quatre panneaux dĂ©coratifs reprĂ©sentant les quatre saisons, d’une dĂ©licatesse et d’une finesse enivrantes
 Puis, c’est l’extase devant la « Vierge aux lys » Tempera sur toile de 1905 qui nous Ă©meut pleinement. Elle est entourĂ©e de lys blancs, symboles de puretĂ©. Son pouvoir mystique rayonne Ă  partir de la lumiĂšre qui en Ă©mane.

Mucha prĂŽnait « l’amĂ©lioration de l’humanité » et la « conscience de la liberté » autour de trois grandes vertus que sont la BeautĂ©, la VĂ©ritĂ© et l’Amour, ces « pierres angulaires » de la condition humaine. Avec son art, Mucha souhaitait ĂȘtre au cƓur du progrĂšs de l’humanitĂ©. Il y a bien contribuĂ© en enjolivant le quotidien. Les Ă©tiquettes des bouteilles de Champagne, les boĂźtes de gaufrettes vanille LefĂšvre-Utile de 1900, les Ă©ventails et autres objets usuels le rĂ©vĂšlent.

Alfons Mucha a surtout exprimĂ© ses valeurs esthĂ©tiques et patriotiques en crĂ©ant une Ɠuvre monumentale de vingt toiles « L’épopĂ©e slave » qui retrace les grands Ă©pisodes de l’histoire des peuples slaves. Nous en dĂ©couvrons, au sein de l’espace musĂ©al du Luxembourg, des dessins, des peintures et des photos prĂ©paratoires.

Certaines toiles originales font six Ă  huit mĂštres de hauteur et l’ensemble est exposĂ© Ă  Prague.

De cette exposition-rĂ©trospective d’une Ă©lĂ©gance rare, on retient que l’art de Mucha est empreint d’une beautĂ© singuliĂšre parfois trĂšs douce et souvent populaire rĂ©vĂ©lant ses prĂ©occupations humanitaires.

Force, sagesse et beauté sont bien présentes et valorisées avec ce rendez-vous culturel passionnant et touchant. Voluptueux !

 

Florence Courthial

 

Alphonse Mucha

12 septembre - 27 janvier 2019

Musée du Luxembourg

19 rue de Vaugirard, 75006 Paris

www.museeduluxembourg.fr

www.grandpalais.fr

#ExpoMucha

top