logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence »

MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris

jusqu’au 6 janvier 2019

Plus d’information sur

Le MusĂ©e d’Art moderne de la ville de Paris prĂ©sente la premiĂšre grande exposition consacrĂ©e depuis quinze ans Ă  l’artiste Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence », jusqu’au 6 janvier 2019. Zao Wou-ki aimait peindre ce qui ne se voit pas : le souffle de la vie, le vent, le mouvement, la vie des formes, l’éclosion des couleurs, leur fusion, 
 Si son Ɠuvre est aujourd’hui cĂ©lĂšbre, les occasions d’en percevoir la complexitĂ© sont encore trop rares



Les lignes de vie de Sheila Hicks
Mercredi, 07 FĂ©vrier 2018 19:22

 

Les lignes de vie de Sheila Hicks sont celles du prĂ©sent, d’un avenir immĂ©diat. Pour bien vivre, Sheila Hicks ne se retourne pas vers son passĂ©, mĂȘme s’il est d’une trĂšs grande richesse, du haut de ses quatre-vingt deux annĂ©es. Sheila Hicks vit, rit, Ɠuvre, tisse, coud, tend, dĂ©tend, surprend, 
 L’artiste crĂ©e tout le temps, des Ɠuvres textiles aux couleurs du temps, entre autres. Jusqu'au 30 avril 2018, une Ă©poustouflante exposition rĂ©trospective de cette merveilleuse artiste se tient au Centre Pompidou de Paris. Les crĂ©ations de Sheila Hicks sont joyeuses, alliant expĂ©rimentation et rĂȘverie. L’ensemble prĂ©sentĂ© est d’une beautĂ© rare et tellement poĂ©tique
 Magique !

 

Sheila Hicks a Ă©tudiĂ© la peinture, la sculpture, la photographie et le dessin. Elle s’est rapidement aperçu que les textiles Ă©taient des matiĂšres avec lesquelles elle avait envie d’explorer et de fabriquer des objets utilitaires ou design, des sculptures souples, des bas-reliefs et aussi, des formes architecturales d’envergure.

Quand elle arrive Ă  Yale dans la classe de Joseph Albert elle est peintre dans la tradition de l’époque, expressionnisme abstrait mais elle est alors gĂȘnĂ©e par la couleur et son support. On peut distinguer les deux et elle ne souhaite pas de sĂ©paration entre la couleur et le support, ce que lui permet le textile.

 

« La Sentinelle de Safran », est une Ɠuvre que l’on peut regarder comme une peinture en trois dimensions, comme si c’était un pinceau avec Ă©normĂ©ment de peinture, avec une tonne et demie de fibre ! C’est une sorte de peinture abstraite qui en impose.

 

« Atterrissage », c’est une coulĂ©e chromatique dans l’espace. La couleur est le paramĂštre dĂ©terminant du travail de Sheila.

Pockets, Cordes sauvages, PĂȘcher dans la riviĂšre, vague verte, Menhir, Cascade turquoise, Lianes nantaises, TrapĂšzes de Cristobal, Rempart, Palitos con Bolas, sont autant de crĂ©ations sensibles et touchantes.

 

Exalter la matiĂšre, dĂ©ployer la couleur dans l’espace, laisser ses Ɠuvres vivre sous des formes totalement diffĂ©rentes les unes des autres, tantĂŽt des monochromes de laine, des tapis, des formes abstraites, des tapisseries, des colonnes de lianes souples qui se dĂ©roulent du plafond vers le sol dans des Ă©cheveaux de laine blanches ou multicolores, des poches de coton, des galets, des cordes de lin serrĂ©es, des boules comme des coussins, 
 On a l’impression que tout est possible avec du fil et des fibres, naturelles ou synthĂ©tiques.

 

Vous verrez qu’une seule visite de cette exposition ne suffit pas Ă  admirer et Ă  apprĂ©hender les Ɠuvres.

 

Certaines sont gigantesques et d’autres, trĂšs petites, telles que les Minimes, exposĂ©es sur les murs apparaissent comme des Ă©chantillons uniques, prĂ©cieux et Ă©mouvants.

 

MĂ©ditez, rĂ©flĂ©chissez, marchez entre les Ɠuvres de l’artiste, dans un parcours totalement libre et, reposez-vous en regardant tranquillement ses crĂ©ations.

Sheila vous invite ici à laisser aller votre imaginaire


 

On a vraiment envie de toucher les couleurs mais, en fait, vous verrez, c’est elles qui nous touchent !

 

 

SHEILA HICKS, Lignes de vie

Du 7 février au 30 avril 2018

Galerie 3, niveau 1

Tous les jours sauf le mardi de 11h Ă  21h

Fermeture des caisses Ă  20h.

Centre Pompidou, Paris

www.centrepompidou.fr

Florence Courthial

≠ExpoSheilaHicks

top