logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

20 ANS d'acquisitions du musée du Quai Branly Jacques Chirac

 

Exposition du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020

Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Plus d’information sur www.quaibranly.fr

20 ans. Les acquisitions du musée Quai Branly - Jacques Chirac, est une exposition remarquable, témoin de la vitalité des créations d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et des Amériques. Depuis sa première acquisition en 1998 une statuette féminine provenant du Mexique, créée entre 600 et 200 avant J.-C., symbole iconique du musée du quai Branly, jusqu'à nos jours, vous découvrirez plus de 500 chefs-d'oeuvre des arts premiers, principalement...



We love Ross Lovegrove
Vendredi, 16 Juin 2017 21:44

Nous évoluons vers un avenir organique qui inclut la transformation de tout, y compris de nous-mêmes. La croissance exponentielle des connaissances nous entraîne d’un système mécanique à un système biologique, dans un monde numérique où nous explorons la troisième et la quatrième dimension dans de nombreux domaines tels que l’espace, les nouveaux matériaux, le design, l’architecture et de plus en plus, l’art. Avec la grande et magnifique rétrospective « Convergence » du designer Ross Lovegrove, entrez dans une nouvelle ère, celle de la fusion de l’innovation, de l’invention, de la science, de la technologie de pointe, de l’émotion et de l’humanisme et découvrez la beauté et la pureté du design du XXIe siècle ! Au centre Pompidou de Paris, jusqu’au 3 juillet 2017 et, au delà…

 

Ross Lovegrove porte bien son nom, c’est un amour… non pas de bosquet uniquement (grove) mais de la Nature dans sa globalité et à travers toutes ses facettes. Ses œuvres forment un bouquet où fleurissent des créations en tout genre avec une harmonie et une pureté rarement rencontrée dans le monde du design industriel.

 

Vous serez agréablement surpris de découvrir qu’à partir de la double hélice de l’ADN et d’une structure osseuse, Ross Lovegrove a imaginé l’escalier DNA qui assure une fluidité de circulation sur plusieurs étages. Il a été réalisé en fibre de verre et fibre de carbone moulées sous pression. Cet alliage de matériaux, qui combine résistance et souplesse, lui confère une force structurelle considérable. La forme « essentielle » de cet escalier et son organicité, combinant ingénierie et évolution biologique pour les mettre au service d’un nouveau type de création architecturale, montre d’emblée le credo du designer sur ce qu’il appelle « l’essentialisme organique ».

En effet, Ross Lovegrove s’inspire des principes de croissance des formes naturelles pour concevoir des structures complexes mais dont l’apparence est simple, avec des matériaux innovants, légers et surtout, dont l’utilisation est nécessaire. La créativité de Lovegrove semble sans limite ; il est l’un des rares designers à mettre la biologie, l’anthropologie, la physique et l’écologie au cœur de ses créations et à défendre une vision humaniste et philanthropique. Ross Lovegrove est toujours en quête de formes ergonomiques et fonctionnelles.

« Je collecte tout, même les insectes et j’ai une passion pour l’anthropologie et la paléontologie. À partir d’une crâne d’éléphant, d’une goutte d’eau, d’une feuille, d’un silex, de tout, j’image un objet utile, simple et usuel. » commente t-il lors du vernissage presse. Pour lui, le design est partout dans la Nature. « Nous sommes des êtres de toutes les transformations et de toutes les innovations avec ce qui existe. Nous sommes les vecteurs de la convergence des éléments et des philosophies. Mais surtout, nous devons être « fat free », c’est-à-dire il nous faut garder uniquement ce qui est nécessaire, bon et léger, en apprenant à créer une fluidité entre les différents éléments dont nous avons besoin pour vivre, tout en fusionnant avec la machine dans l’espace. »

« La nouvelle Nature, c’est la Nature digitale ! »

Ross Lovegrove envisage d’abord l’organique pour visualiser une structure. Sa Bone chair ou encore sa Go chair sont de très beaux exemples du processus morphogénétique évolutif. Il fait entrer en résonnance art et biologie.

Il entend par « organique » les structures fluides et par « essentialisme » la recherche de l’essence naturelle d’un objet physique à travers la combinaison des matériaux et de la forme pour aboutir à une « morphologie évolutionnaire » de l’objet.

Le parcours de l’exposition dévoile trois concepts : Essentialisme organique, Éco et Digital. On y découvre une centaine d’objets de design, des dessins, des prototypes et des installations dans une scénographie immersive entièrement pensée par Ross Lovegrove him-self ! Dès 1990, Ross Lovegrove fut précurseur en intégrant les outils numériques (CAO, CFAO) pour ses réalisations.

Dans cette exposition, on ressent l’approche et l’atmosphère des formes organiques chères aux célèbres sculpteurs Henry Moore, Constantin Brancusi ou encore Hans Arp magnifiant leur amour réciproque et inconditionnel de l’épure tectonique. Ross Lovegrove nous apparaît tout autant sculpteur que designer. Il « sculpte » les matières avec les nouvelles technologies en réalisant des objets qu’il confronte aux mutations digitales actuelles dans une conscience « durable » et une harmonisation des formes avec la nature.

La convergence entre art, design, technologie et nature est le leitmotiv de sa recherche d’un nouveau paradigme de la création. Ross Lovegrove tente de toujours allier beauté et logique dans tout ce qu’il fait. Il s’intéresse à la croissance du vivant parce que la nature, elle aussi, part de rien. Pour lui, le design est une forme d’animation du « Less is more ».

« Être designer c’est avoir une vision globale après un long cheminement intellectuel, en s’intéressant à tout ! »

Pour Lovegrove, le défi majeur du design futuriste est de ne plus créer d’objets physiques mais des systèmes biologiques pour engendrer un monde où les technologies seront en adéquation avec les questions de santé, d’environnement, en préconisant un retour à la création d’objet sains et primordiaux.

L’exposition est fascinante et Ross Lovegrove, exaltant ! Pour tout public, et surtout, les jeunes enfants qui trouveront là de multiples sources d’inspiration pour construire et/ou imaginer le futur… si proche et prometteur !

@Florence Courthial

ROSS LOVEGROVE

« Convergence »

Une exposition dans le cadre du nouveau cycle annuel MUTATIONS / CRÉATIONS

Centre Pompidou, Paris

TĂ©l. 01 44 78 12 33

Galerie 3, niveau 1

Tous les jours sauf le mardi de 11h Ă  21h

www.centrepompidou.fr

top