logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



Red rose, un film de Sepideh Farsi
Vendredi, 04 Septembre 2015 14:08

 

Téhéran, 13 juin 2009, au lendemain de la réélection présidentielle usurpée de Mahmoud Ahmadinejad, toute la capitale tangue sous "la vague verte", le mouvement de contestation des jeunes et des étudiants iraniens. Un petit groupe de manifestants voués au passage à tabac par les bassidjis (la milice paramilitaire) se réfugie dans l'appartement d'un homme seul qui les accueille tout en restant silencieux. Parallèlement aux événements et aux violences extérieures, commence une histoire d'amour puissante entre Sara, une jeune étudiante et cet homme d'une autre génération. En salle le 9 septembre 2015. Bouleversant !

Mina Kavani incarne Sara, une jeune opposante au régime iranien qui milite lors de la « vague verte » via les réseaux sociaux. Elle tombe amoureuse au premier regard d’Ali (Vassilis Koukalani), le quinquagénaire qui lui a « sauvé la vie » au cours de sa fuite des mains des bassidjis.

Le film RED ROSE a pour unique décor l’appartement cossu d’Ali, qui devient le refuge de Sara lorsqu’elle n’est pas dans les rues de la révolte. Des images (d’archive) des manifestations prises par des téléphones portables sont projetées par fragments ce qui accentue la violence des faits et leur véracité.

Ce film est un huis-clos sensuel et sensé, à la fois physique et cérébral d’un couple qui se découvre petit à petit sur fond de révolution. Sara est belle, énergique, elle se sent libre du haut de ses vingt-cinq ans et Ali est seul (sa famille a déjà quitté l’Iran et il doit la rejoindre), séduisant et mystérieux…Alors que les femmes s’émancipent, le gouvernement lui, est toujours conservateur et répressif.

Ali n’en parle pas, mais il a vécu la contre révolution marxiste des années 80 et se voit résigné. Il vit sans communiquer ses positions politiques mais en étant à l’écoute des revendications de Sara et de ses désirs. Ali est taciturne et très cultivé. Sara est explosive et optimiste et partage les événements sur Twitter. Tout semble les opposer mais au contraire, ils sont viscéralement attirés et s’attachent l’un à l’autre.

RED ROSE est une histoire d’amour forte dans laquelle Sara s’engage avec passion et fougue, comme dans tout ce qu’elle fait, comme dans la révolte. Les tabous iraniens sont quelque peu bafoués car il y a des scènes érotiques et un vrai parti pris politique.

La réalisatrice a du tourner le film à Athènes car elle ne peut plus retourner en Iran ; les comédiens sont eux aussi interdits de séjour !

Les scènes de sexe et les critiques sur le régime sont réprimés par le gouvernement iranien. Tous les acteurs et tous ceux qui se sont engagés pour ce film l’ont fait au nom de la liberté de création.

Au cœur du film, il y a la confrontation entre deux êtres de deux générations différentes et la sensation que tout doit être fait en cachette. Alors l’attitude de Sara qui est assoiffée de liberté se comprend aisément.

Nous sommes également plongés dans un événement précurseur des « Printemps arabes ».

Être libre de vivre et d’aimer comme on l’entend est le grand message de RED ROSE, oser en est le moteur !

Ce film a voyagé dans plusieurs festivals et certains gouvernements et religieux l'ont accueilli ou refusé avec violence, alors qu’il s’agit d’une histoire d’amour émouvante...

Un film coup de cœur et, en filigrane, coup de gueule !

RED ROSE, de Sepideh Farsi avec :

Mina Kavani (Ă©blouissante), Vassilis Koulanani (superbe), Shabnam Tolouei, Babak Farahani, Javad Djavahery, Rezvan Zandieh, Shirin Maanian

Sur une idée originale de Javad Djavahery.

Durée : 1h27

Produit par Ciné-Sud Promotion

www.cinesudpromotion.com

Distribué par www.urbandistribution.fr

En salle le 9 septembre 2015

Florence Courthial

top