logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence »

Musée d’Art moderne de la ville de Paris

jusqu’au 6 janvier 2019

Plus d’information sur

Le Musée d’Art moderne de la ville de Paris présente la première grande exposition consacrée depuis quinze ans à l’artiste Zao Wou-Ki (1920-2013) : « L’espace est silence », jusqu’au 6 janvier 2019. Zao Wou-ki aimait peindre ce qui ne se voit pas : le souffle de la vie, le vent, le mouvement, la vie des formes, l’éclosion des couleurs, leur fusion, … Si son œuvre est aujourd’hui célèbre, les occasions d’en percevoir la complexité sont encore trop rares



ART PARIS ART FAIR
Vendredi, 27 Mars 2015 12:42

 

ART PARIS ART FAIR 2015, événement emblématique de l’art contemporain international, se déroule actuellement sous la nef du Grand Palais et rend hommage à Singapour et à l’Asie du Sud-Est. 145 galeries issues de 20 pays (dont le Maroc, la Roumanie, la Turquie et Singapour pour la première fois) présentent une sélection d’œuvres modernes et contemporaines revêtant toutes les formes : sculptures, installations, vidéos, peintures, dessins, photographies, collages, tapisseries, peintures en 2D sur construction en bois, œuvres en matières recyclées, carton, coquillages, polystyrène, création en fibre de coco, vannerie et peaux de bête… C’est tout un éventail artistique coloré et étonnant qui vous attend jusqu’au dimanche 29 mars, en plein cœur de Paris. Séduction et dépaysement assurés !

 

 

C’est toujours un enchantement de parcourir les stands des galeries issues du monde entier sous la nef du Grand Palais. D’autant plus lorsque les artistes sont présents et commentent leurs oeuvres étonnantes et séduisantes.

 

Singapour est depuis le XIVe siècle une porte historique ouvrant sur l’Asie du Sud-Est et au delà, sur le reste du continent. Une porte indique un passage, et nous, nous sommes des passants qui ne se passeront jamais de la culture. Cette année, de mars à juin, la France fête les 50 ans de Singapour en organisant un Festival avec plus de 70 événements célébrant l’architecture, les arts visuels, le cinéma, la danse, la gastronomie, la littérature, la musique et le théâtre. Pour tout savoir sur le programme de cet événement :

www.singapour-lefestival.com

 

Au sein de cette dix-septième édition de ART PARIS ART FAIR, vous découvrez non seulement des œuvres mais aussi une grande majorité d’artistes qui les ont réalisés. C’est une expérience riche et émouvante. « Découverte » et « exploration » sont les maîtres mots de cette foire. Avec les galeries singapouriennes et les artistes nous découvrons une scène artistique vivifiante et en plein essor.

ART PARIS ART FAIR met aussi les jeunes galeries en avant, promeut le design et l’art contemporain avec la plateforme « ArtDesign », et la littérature artistique avec « Art Books Librairie ».

Une programmation d’œuvres vidéo sur la façade du Grand Palais est visible tous les soirs à partir de 18 heures. « Les temps modernes, une histoire de la Machine 2010 » de Mounir Fatmi ; « A Concentric Study 2015 » de Dominic Harris and Cinimod Studio ; et la merveilleuse « The Waterfall on Grand Palais » de TeamLab. Magnifique !

L’art contemporain sud-asiatique est très abouti. Souvent, les artistes, au delà du conceptuel, déploient une palette d’œuvres incorporant les aspects sociales et culturels de leur pays. Cette année, ART PARIS ART FAIR lance un secteur appelé « Solo Show » dans lequel une trentaine d’expositions personnelles sont disséminées dans la foire et permettent de découvrir ou de redécouvrir le travail d’artistes modernes, contemporains ou émergents.

 

Des pratiques artistiques innovantes

Les visiteurs sont accueillis dans les parvis du Grand Palais par l’œuvre monumentale et majestueuse de Hua kuan Sai « Ling Ting n°2 » (l’écoute).

L’esthétique, la poésie et l’originalité sont au rendez-vous avec : la peinture à l’encre de Chine de June Lee Yu Juan, Les installations magistrales, tactiles et interactives de Dinh Q. Le; les performances vidéos de FX Harsono, les sculptures de Isabel et Alfredo Asquilizan ; les vidéos provocantes de Manny Montelibano, …

Nos coups de cœur

Caroline Le Méhauté, Archiraar Gallery Bruxelles, avec « Négociation 31 – prendre l’air », des éponges naturelles peintes à l’encre de Chine, un peu de métal, le tout suspendu et mouvant au fil du temps des vibrations. Au sol, une œuvre emblématique en fibre de coco, semble vivre : Superbe ! Le temps s’arrête sur cette création ineffable.

Niloufar Banisadr, une artiste iranienne qui nous fait voir des aspects inattendus du voile, ces œuvres sont sensibles et sensuelles. Niloufar est magnétique ! Galerie 55Bellechasse.

Dawn Ng dévoile et commente ses œuvres monochromatiques d’une beauté saisissante et poétique, issues d’une collection de photographies de petits objets singapouriens du quotidien appelée « La beauté des choses ». Inspirée par le symbolisme et le surréalisme, chaque installation est unique et révèle un nouveau langage visuel à travers la couleur unique et la mise en scène des formes et des textures : superbe !

Yassine Mekhnache expose des œuvres de sa série « La conférence des oiseaux » inspirée par les sublimes poèmes du XIIe siècle écrits par Farid Attar. Dans ses compositions, le peintre d’origine algérienne incorpore le travail de brodeuses marocaines et indiennes. Et c’est alors une explosion de couleurs qui chantent et irradient totalement, la peinture qu’il jette sur la toile et les broderies donnent l’impression d’être son sang mélangé à ses sentiments et sensations. Attention, chefs-d’œuvre époustouflants : on adore !

Autres créations à voir absolument :

« The person that you see physically is just the tip of the iceberg… » de Lyndi Sales ; « Morning Time » de l’artiste Phyu Mon ; Swoon, Toby Burrows, …

Le « Wooden bicycle project » de Aung Ko, Les photos sans titre de Ren Hang ; la sculpture « Cœur » de Caroline Corbasson, les Splash ! de Wen Lee, les peintures politico-sociales très colorées de Nyein Chan Su, Sans titre de Jean-Pierre Pincemin, « Good Night city » de Li Baoxun, « Infusion hyppolimorphe » de Lionel Sabatté ; enfin, les portraits de Zhang Wei.

 

La présence de Gérard Fromanger est très remarquée. Il expose une dizaine de ses nouvelles œuvres de la série « Le cœur fait ce qu’il veut » qu’il a réalisé après son hospitalisation. Le Centre Pompidou lui consacrera une rétrospective l’année prochaine ! À noter dans vos agendas. 

 

ART PARIS ART FAIR

Grand Palais

26-29 mars 2015

Avenue Winston Churchill, 75008 Paris

Tout sur cet événement : www.artparis.com

Florence Courthial

top