logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



Une rentrée littéraire lumineuse
Vendredi, 19 Septembre 2014 16:30
altLa rentrée littéraire 2014 brille avec ses valeurs sûres telles que Amélie Nothomb, Clara Dupont Monod, Emmanuel Carrère, Olivier Adam, David Foenkinos, Grégoire Delacourt, Haruki Murakami ou encore Dany Laferrière. Plus de 600 nouveaux titres français et étrangers sont disponibles dans les librairies depuis un mois. Notre sélection se fait de bouche à oreille et de coups de cœur des libraires en coups de foudre des lecteurs, petit à petit jusqu’à la fin de l’été, qui heureusement dure encore et encore. Voici les premiers choix d’une liste qui ne sera jamais assez exhaustive…

La Couleur du lait
alt
Seul roman de Nell Leyshon traduit en français, « La Couleur du lait » est un opus poignant qui se lit d’une traite. On lit les lignes de Mary comme si on écoutait son cœur battre, au rythme de sa vie quotidienne et des saisons. Après les premières phrases qui nous surprennent par un style rustique sans ponctuation et sans concession, on est pris par la compassion. Le lecteur entre dans une histoire simple et brute, dans l’intimité de Mary qui ne cesse de nous émouvoir. Son style est direct, simple, authentique et empli de bon sens.

Extrait : « tu es vive. Je ne parlerai pas de ton intelligence parce que tu n’es pas instruite, mais tu as quelque chose. quoi donc ? une astuce innée peut-être, de l’esprit. » (page 115).

Mary nous donne encore une preuve que l’esprit ne vient pas uniquement de la connaissance mais aussi, et surtout, de l’expérience et du vécu. Très émouvant, ce récit nous donne envie de nous procurer les livres écrits précédemment.

Avec « La couleur du lait », l’auteur nous fait vibrer et nous éprouve tout au long d’un récit d’une rare intensité. La voix de Mary résonnera longtemps après la dernière page.

Quatrième de couverture :

« En cette année 1831, Mary, une jeune fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref, une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et de l’écriture… mais aussi obéissance, avilissement et humiliation. Finalement l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession. »

Un roman fort et puissant, comme on les aime !

La Couleur du lait de Nell Leyshon aux éditions Phébus, traduit de l’anglais par Karine Lalechère, 176 pages
alt
Le Ravissement des innocents

Ce premier roman lyrique et poignant de l'écrivaine ghanéo-nigériane, Taiye Selasi, qui partage sa vie entre trois continents, évoque le destin de ces "afropolitains" d'ici et d'ailleurs.

Le thème de cet opus est l’éclatement de la famille Sai entre l'Afrique, l'Europe et l'Amérique. Les parents, Kweku et Folá, ont quitté le Ghana et le Nigeria des années 1970 pour rejoindre les États-Unis. Kweku y poursuit de brillantes études de médecine pendant que Folá élève leurs quatre enfants. Mais après une terrible humiliation professionnelle, Kweku rentre au Ghana, abandonne femme et enfants, provoquant l'éclatement de toute sa famille. Il faudra un événement majeur pour les réunir à nouveau sur les terres africaines. Les expériences et souvenirs de chaque personnage s'entremêlent dans ce roman d'une originalité irrésistible et d'une puissance éblouissante, couvrant plusieurs générations et cultures, en un aller-retour entre l’Afrique de l’Ouest et la banlieue de Boston, entre Londres et New York.

La jeune et talentueuse romancière ferre son lecteur dès le premier paragraphe et le tient en haleine sur plus de trois cents pages, le malmenant parfois, le passionnant la plupart du temps. Sensible, brutal et surprenant de réalisme ce premier roman nous touche et nous plait énormément. On attend le second avec impatience !

Le Ravissement des innocents, écrit par Taiye Selasi, aux éditions Gallimard, 384 pages

Pétronille
alt
Le nouveau roman d’Amélie Nothomb est vraiment pétillant ! C’est une histoire d'amitié entre deux femmes talentueuses aux fortes personnalités. Un récit autobiographique dans lequel l'héroïne est en quête d'une personne capable d'apprécier avec elle quelques flûtes de champagne, hobby notoire d'Amélie Nothomb.

Dans ce petit roman savoureux, qui se lit aussi vite qu’on déguste un bon Champagne, les deux amies ne partagent pas uniquement le goût des bulles mais aussi celui de la littérature.

Mais que devient Amélie face à un miroir… rajeunissant ?! Pour le savoir, procurez-vous le livre et un truc à boire sympa.

Pétronille, par Amélie Nothomb, aux éditions Albin Michel, 172 pages

Madame Diogène
alt
Dans son premier roman, Aurélien Delsaux décrit une Diogène des temps modernes qui a rompu avec la société et ses congénères par l'isolement, le déni et la négligence totale de l'hygiène. Elle ne vit pas dans un tonneau mais dans un appartement parisien duquel elle observe, par la baie, le monde bruyant et vulgaire, réduit à un petit tronçon du boulevard grouillant.

Elle est devenue "une chose vide qui n'attend rien", un être vivant dénué de toute attente, de tout désir, mue par l'instinct de survie. Des tas de bestioles dégoutantes se multiplient autour d’elle : elle le considère comme des complices… et son chat, aussi pitoyable qu’elle. Seule une nièce lui rend visite…

Madame Diogène est un texte qui se lit d’une traite, très bien écrit avec phrases courtes et une histoire qui en dit long.

Cet opus nous montre la violence de cette vie réduite à son stricte minimum, devenue presque animale. Il décrit une exclue de la société qui ne reçoit qu’injures et menaces de la part de ses voisins alors qu’une main tendue ou un simple mot de bienveillance pourrait peut-être bien la faire basculer à nouveau dans la société, où chacun essaie de rester digne malgré les crises, les conflits, les guerres ou simplement l’adversité d’autrui, vivant juste la porte d’à côté… Un roman sur la solitude totale ! Vertigineux…
Madame Diogène, par Aurélien Delsaux, aux éditions Albin Michel, 138 pages
alt
Récit intégral (ou presque) d’une coupe de cheveux ratée, écrit par Jo Witeck

Que se passe t-il lorsque Xavier qui doit faire sa rentrée en seconde au lycée et se retrouve avec une coupe de cheveux ratée ? Qu’en pensent les autres lycéens ? Comment se sent-il face à une tête défigurée ?

Ecrit comme un journal intime, ce récit se lit encore plus facilement qu’on joue à LOL. C’est pour dire ! Avec beaucoup de dérision, Xavier confie à son journal ses doutes et ses problèmes, ses joies et ses questions existentielles.

OUI, vos ados vont enfin se mettre en « mode » lecture. Génial !

Aux éditions Seuil, 185 pages
alt
Le Grand livre du Théâtre, par Luc Fritsch, aux éditions Eyrolles, 550 pages

« Entre scène et coulisses, 1.000 ans d’histoire du théâtre en France »

Genres et théories, auteurs, conditions et enjeux de la création, comédiens et jeu, metteurs en scène, lieux, dispositifs et représentations, publics : des sources de l’art dramatique et civilisations de l’Antiquité – grecque et romaine – à l’époque contemporaine, en passant par l’émergence médiévale, l’Humanisme et le Renaissance, l’Âge Classique, les Lumières et la Révolution, le Romantisme, un panorama introductif de référence, à l’intention de ses spectateurs curieux ou passionnés, de ses praticiens amateurs ou professionnel.

Organisé par siècle, cet ouvrage magistral propose au lecteur un parcours original, clair et vivant.

Luc Fritsch, dramaturge et metteur en scène, est avant tout un chercheur. Il dirige depuis trente ans des programmes de formation ou de recherche dont certains ont aboutit à la création de performances. Il a fondé « Le Laboratoire, Plate-forme de recherche pour le théâtre contemporain.

Son ouvrage est une approche passionnante de la diversité théâtrale. Et surtout, dès que vous aurez fermé le livre, aller au théâtre !

Le Grand livre de la Technique vocale, par Hervé Pata, aux éditions Eyrolles 196 pages
alt
Donner de la voix, et… se faire entendre !

Voici un livre culte pour apprendre à poser sa voix. Il délivre une méthode complète en forme de voyage initiatique pour comprendre les mécanismes de la technique vocale, pour entraîner sa voix et pour la valoriser. Toutes personnes amenées à s’exprimer régulièrement en public, tous les passionnés de chant ou de lyrisme et tous les curieux peuvent découvrir le timbre de voix capable de toucher son auditeur.

Grâce à ce Grand Livre de la Technique vocale, vous apprendrez à maîtriser votre souffle, le rythme et la mélodie.

Hervé Pata est musicien et compositeur de formation, créateur d’une méthode originale, intervenant notamment auprès des dirigeants, cadres et politiciens. Depuis vingt ans, il est professeur de technique vocale et coach en expression orale.

Et pour les fans de BD :
alt
L’Or, tome 1, de Stéphane Piatzszek et Frédéric Bihel, aux éditions Futuropolis

Guyane Française, Maripasoula, au bord du fleuve Maroni. Début des années 2000. Un village pris dans les soubresauts et les violences de la fièvre de l’or. Récit inspiré de la vie quotidienne méconnue et délirante des chercheurs d’or, L’Or est un feuilleton réaliste d’aventure et d’action en Amazonie, à la manière d’un western moderne.

« Issaias ou le colibri » en est le premier des 6 volets. C’est l’histoire haletante des orpailleurs de misère, des bandits sans toit, sans foi, ni loi sinon celle de la magie noire et de la poudre d’or. Haletant, on attend bien évidemment le Tome 2 avec impatience…

florence courthial