logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



Les expos fascinantes de l’été
Mercredi, 13 Août 2014 17:47
alt Que ce soit à Paris, en Province ou à l’étranger, vous aurez toujours de belles surprises en entrant dans les galeries, en visitant les musées ou les jardins dans lesquels les œuvres d’artistes connus ou inconnus sont exposées. Nous vous proposons une sélection de lieux qui nous ont séduits ou étonnés. Parce que c’est l’été, nous vous conseillons d’en profiter pour prendre le temps de laisser jaillir vos émotions, au gré de vos envies…

DIADJI DIOP

Exposition rétrospective n°12

Un rhinocéros tente de s’extraire d’un palais de justice ; un homme nage dans l’épaisseur de la terre ; d’une arme s’écoule un filet d’eau … Autant d’oeuvres qui conjuguent les contraires pour défier nos attentes et pousser le regard par-delà des limites de la forme. Chez Diadji Diop, les corps ne se définissent pas par leur enveloppe charnelle. La couleur du sang s’affiche avec force et parfois violence ; l’image de l’énergie qui habite l’artiste lorsqu’il crée ses figures.

Donner vie à la matière, ou renaître en la travaillant ?

La performance permet de questionner le processus de création, en inversant les rapports de paternité, car Diadji Diop pense toujours ses oeuvres dans l’espace : qu’elles repoussent les murs ou s’y encastrent, qu’elles s’enfoncent dans la terre, ou s’élèvent entre les parois des cimaises, elles disent l’effort de la création, la difficulté de vivre, les limites d’un intérieur toujours trop étroit pour contenir la colère provoquée par un monde divisé, déchiré par les conflits. Avec humour et poésie, dans le désir du toucher et par les vibrations de la chair, Diadji Diop questionne notre rapport à un monde « post-Babel », où tout semble malgré tout possible.
alt
Pour Diadji Diop, « la sculpture sollicite autant les bras que l’esprit » et son ambition est de s’adresser à tous les êtres humains.

Venez découvrir ses œuvres extraordinaires avant le 7 sept 2014 !

Galerie 55Bellechasse

55 rue Bellechasse, 75007 Paris

www.55bellechasse.com

« Magiciens de la terre », Retour sur une exposition légendaire :
alt
« Qui sont les magiciens de la terre ? Les médecins ? Les politiciens ? Les plombiers ? Les écrivains ?... »

Au printemps 1989, à l’entrée du cinquième étage du Centre Pompidou à Paris, l’artiste Barbara Kruger déclinait une longue liste de trente-trois professions, défiant le titre de l’exposition, dans une veine politique qui persista longtemps. Pionnière et insolite, cette exposition magistrale représenta un moment-seuil dans l’histoire de l’art du XXe siècle car elle rassembla, pour la première fois sur une scène occidentale, plus de 600 œuvres produites par plus d’une centaine d’artistes contemporains du monde entier : Afrique, Asie, Europe de l’Est et Océanie.

Réflexion sur la fonction du musée et sans doute hypothèse pour penser l’exposition et sa finalité, cette exposition fut issue de la volonté de « rassembler en un même lieu ce qui ne l’est JAMAIS ».

L’exposition « Magiciens de la terre » est fondée sur la conviction qu’une exposition peut interroger ses propres objectifs, la tentation d’une interprétation du monde et la conscience qu’il faut pour penser autrement. Et comme disait Baudelaire : « Plonger/ …/ Au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau ». C’est aussi une occasion de répondre à la question du manque de spiritualité du monde occidental… prendre pleinement conscience de l’apport des différentes ethnies sans les regarder comme de simples immigrés ou réfugiés aide à comprendre qu’ils sont aussi des vecteurs de transformation sociale. À l'occasion des 25 ans de « Magiciens de la terre », le Centre Pompidou organise une série d'événements pour revisiter cette exposition majeure et pour réfléchir à la nouvelle géographie du monde de l'art moderne et contemporain. Jusqu’au 8 septembre 2014 Horaires variables - Niveau 4 - Centre Pompidou, Paris

MAN RAY, PICABIA et la revue « littéraire » (1922-1924)

Jusqu’au 8 septembre 201

À l’occasion de l’entrée de vingt-six dessins de Francis Picabia dans sa collection, grâce au mécénat de Sanofi, le Centre Pompidou présente « Man ray et la revue Littéraire (1922-1924) ». Neuf couvertures originales de Francis Picabia pour Littérature et dix-sept projets, des dessins provenant de la collection d’André Breton, des photographies de Man Ray, des dessins originaux de Max Ernst et de Robert Desnos et autres contributeurs de la Revue sont dévoilés dans une exposition très réussie, à la fois intime, intense et lumineuse.

Informations : 01 44 78 12 33

www.centrepompidou.fr
alt
L’envol du Dragon : art royal du Vietnam

Dans le cadre des années croisées France-Vietnam, le musée national des arts asiatiques- Guimet organise une exposition réalisée en étroite collaboration avec le musée d’Histoire du Vietnam de Hanoï.

Cette magnifique exposition évoque une histoire de l’art et de l’archéologie millénaire, de l’âge du Bronze au crépuscule de la dernière dynastie royale des Nguyên (1802-1945), en réunissant une sélection d’œuvres retraçant l’iconographie du dragon, très tôt associés à la personne royale et à son prestige. Cet animal fantastique et fascinant a un rôle à la fois protecteur et bienfaisant. Venant des eaux il en est le gardien et le pourvoyeur. Il détient les clefs de la sécheresse ou de l’inondation, évoluant tant dans les mondes souterrains, marins et célestes, avec dynamisme et aisance.

Au cours de cette exposition chronologique, on découvre cette chimère dans différents aspects et sous différentes formes, sur des éléments de décors, sur des céramiques, des objets somptuaires de bronze, des objets d’art religieux, des sceaux royaux en or et en argent, et même sur des vêtements somptueux.

Vous pouvez participer à nos nombreuses activités culturelles autour de cette remarquable exposition, jusqu’au 15 septembre 2014.

Musée Guimet : 01 40 73 88 18

4 place d’Iéna, 75016 Paris

www.guimet.fr
alt
UNEDITED HISTORY, IRAN 1960-2014

Enfin une exposition dédiée à l’histoire des arts visuels iraniens sans aucune censure, durant la seconde moitié du XXème siècle. Cette très belle exposition, parfois dérangeante, restitue les grandes « séquences » du contexte social et politique à travers lesquelles s’est constituée la culture visuelle en Iran, des années 60 à nos jours.

Des œuvres exceptionnelles à voir absolument, avant le 24 août prochain.

Musée d’art Moderne de la Ville de Paris

11 avenue du Président Wilson, 75116 Paris

www.mam.paris.fr

LES ANNÉES 50, la mode en France, 1947-1957

L’exposition "Les années 50" présentée dans le magnifique Palais Galliera, le Musée de la mode de la ville de Paris permet de découvrir les années décisives pour la haute couture française qui, fragilisée depuis la crise de 1929 et la guerre, tente une mutation vers le prêt-à-porter. Les grands noms de la mode comme Dior, Chanel, Balanciaga et Balmain ont réussi à leur manière, à changer les codes de la mode encore marqués par la guerre et les silhouettes de boxeuse. Vous allez admirer comment Paris est devenue la capitale de la mode. Dans les années 50, la mode était le premier secteur économique français et c'est grâce à l'audace des couturiers que la première révolution féminine a pu voir le jour. De la disparition de Christian Dior, à l'avènement d'Yves Saint-Laurent, l'exposition vous propose en 100 modèles de retracer l'histoire de cette période révolutionnaire pour la femme et sa féminité.
alt
Guêpières, jupons, jupes à corolle, escarpins pointus, imprimés fleuris ou rayés de couleurs vives, tailleurs à jupe « crayon » et taille de guêpe, robes bustiers-fourreaux, robes de cocktail, broderies et maillots de bain splendides sont exposés et nous font tourner la tête tant leur élégance est remarquable : on entre dans l’âge d’or de la haute couture…

L’expo chic à ne rater sous aucun prétexte, qu’on aime les froufrous ou pas !

Palais Galliera

Jusqu’au 2 novembre 2014

10 avenue Pierre Ier de Serbie, Paris 16e

01 56 52 86 00

www.palaisgalliera.paris.fr

Amoureux de la photo, allez au JEU DE PAUME, qui fête ses 10 ans dédiés à l’image, pour admirer les expositions des clichés de OSCAR MUÑOS, l’artiste le plus emblématique de Colombie, les œuvres de KATI HORMA, artiste avant-gardiste libre et engagée née en Hongrie et exilée au Mexique et la nouvelle œuvre de KAPWANI KIWANGA.

Superbes !

Jeu de Paume

1 place de la Concorde, Paris 8ème

www.jeudepaume.fr

LEE UFAN

Esprit zen à Versailles

Le coréen Lee Ufan est l’invité de Versailles. Il a conçu une dizaine d’installations nouvelles, en pierre et en métal, disséminées sur le grande perspective de l’allée de Flore et dans les bosquets du Dauphin, de l’Etoile ou des Bains d’Apollon.

LEE UFAN VERSAILLES

Jusqu’au 2 novembre 2014

Au château, tél. 01 30 83 78 00

Domaine de Kerguéhennec

Fondation Maeght, 56500 Bignan

De Giacometti à Tàpies, 50 ans de collection

Jusqu’au 2 novembre 2014

www.kerguehennec.fr
alt
« MIRÓ, VERS L’INFINIMENT LIBRE, VERS L’INFINIMENT GRAND »

Soixante-dix œuvres, rarement vues, sont exposées au musée Paul Valéry, à Sète. Cette exposition est un véritable voyage poétique dans l’univers onirique de Joan Miró. Paysages, oiseaux, collages, femmes-oiseaux et ciels constellés sont au cœur de l’œuvre singulière d’un artiste magique qui souhaitait « peindre la couleur de ses rêves ».

Une exposition infiniment intense et séduisante qui invite à la méditation et à la transcendance…

Musée Paul Valéry

34200 Sète, Jusqu’au 9 novembre
top