logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

20 ANS d'acquisitions du musée du Quai Branly Jacques Chirac

 

Exposition du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020

Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Plus d’information sur www.quaibranly.fr

20 ans. Les acquisitions du musée Quai Branly - Jacques Chirac, est une exposition remarquable, témoin de la vitalité des créations d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et des Amériques. Depuis sa première acquisition en 1998 une statuette féminine provenant du Mexique, créée entre 600 et 200 avant J.-C., symbole iconique du musée du quai Branly, jusqu'à nos jours, vous découvrirez plus de 500 chefs-d'oeuvre des arts premiers, principalement...



Nos coups de cœur au Festival d’Avignon
Jeudi, 10 Juillet 2014 12:02
alt Le Festival d’Avignon bat son plein et c’est le OFF qu’on adore ! Plus de 1.300 spectacles sont joués par 150 compagnies venues du monde entier. C’est un voyage en terre théâtrale exceptionnel où le public rencontre les artistes et tous les acteurs d’un festival haut en couleurs. Du rire, des larmes, des émotions fortes, des surprises et surtout, de nombreux coups de cœur sont au programme tous les jours, de 9 heures du matin à plus de minuit. Le Festival OFF est véritablement « the place to be », jusqu’au 27 juillet !

Trois gros coups de cœur

« Un jour c’était la nuit »

Une femme (Sophie Mounicot) apprend à son mari (Philippe Lelièvre) qu’elle vient de l’empoisonner et qu’il ne lui reste plus qu’une heure et demie à vivre, plus ou moins, mais heureusement, il ne devrait pas souffrir…
alt
Vous comprendrez son étonnement et son énervement. On s’attend à un duel cruel où chacun règlera son compte à l’autre, on a peur de vivre une scène de ménage insupportable voire un ou deux crimes parfaits sur les planches, « elle me tue donc je la tue »… On pourrait penser qu’elle l’a empoisonné parce qu’elle le déteste vraiment puis, alors que les acteurs jouent chacun un rôle bien compliqué dans des échanges plutôt acides, on imagine que le poison n’est peut être qu’une imposture pour que l’homme sorte de ses gongs, ou avouera, tout simplement, qu’il a une maîtresse. Bref, vous l’aurez compris, on ne sait plus sur quel pied danser dans cette comédie dramatique qui devient totalement burlesque au fil du temps et de la confrontation.

Sophie Mounicot et Philippe Lelièvre sont excellents et très drôles… même au seuil de la mort… La mise en scène est de Catherine Marchal, le texte d’Emmanuel Robert-Espalieu et les décors de Sophie Jacob. Durée : 1h15

Un jour c’était la nuit

Tous les jours à 20h45 au théâtre ACTUEL

80 rue Guillaume Puy, 84000 Avignon

Téléphone réservation : 04 90 82 04 02
alt

« Fratricide »

Le rouge sang du canapé et des fauteuils donne immédiatement le ton aux joutes verbales et aux tensions psychologiques qui émanent de la confrontation de deux frères se retrouvant immédiatement après la mort de leur père. Jean-Pierre Kalfon, excité avec maîtrise, vêtu de cuir et de chaînes, armé, incarne parfaitement le mauvais garçon qui sort tout juste de prison, le frère criminel, l’exclu de la famille, le mal-aimé...

Pierre Santini, serein, bedonnant, costume-cravate, s’impose dans le rôle du fils préféré, de l’avocat d’affaires qui a réussi et à qui tout réussit. Les deux frères se retrouvent après vingt ans, lors de la succession paternelle, et s’affrontent à coups de souvenirs d'enfance en tous genres dans le cabinet du notaire, ami très proche du père qui en détient le testament, dont le contenu est atypique et provocateur.
Le spectateur assiste à un duel violent, sans merci, un huis-clos fratricide aux multiples facettes dont l’intensité est si forte qu’on a l’impression de vivre soi-même la scène…

Le jeune et brillant clerc de notaire (Bertrand Nadler) reste impartial et imperturbable, et sait magnifiquement attiser le feu du combat.

Fratricide est un duo d'acteurs exceptionnel dont la qualification de « bêtes de scène » prend ici tout son sens et son ampleur. Jean-Pierre Kalfon et Pierre Santini sont ces frères ennemis pour lesquels on entre volontiers dans une arène sans concession et d’où on sort blessés certes, mais néanmoins fortifiés grâce à un dénouement heureux totalement inattendu. La puissance de la fratrie est magistralement jouée. On tremble d’émotions jusqu’aux larmes !

Fratricide, une création en tournée de Dominique Warluzel, mise en scène par Delphine de Malherbe, avec Jean-Pierre Kalfon, Bertrand Nadler et Pierre Santini. Durée : 1h15

Tous les jours à 16h05

Théâtre La Luna

1 rue Sèverine, 84000 Avignon

Téléphone réservation : 04 90 86 96 28
alt

« Sur le bout de la langue »

C’est l’histoire du désir, celle d’un frère et d’une sœur dont le cœur chavire pour la même personne. C’est un cache-cache amoureux où chacun cherche sa chacune ou son chacun, et s’affronte poétiquement à coups d’alexandrins et de rimes en tous genres. Les premières minutes on se dit « zut » c’est une pièce classique alors que qu’on a envie d’une pièce contemporaine, on est dans le OFF tout de même ! Et hop, très vite on plonge dans un festival des apparences trompeuses et délurées, on rit de plus belle à chaque sizain, quatrain et tercet et à chaque travestissement.

Les intrigues et les quiproquos rappellent celles des comédies romantiques de Shakespeare et la poésie lyrique de Cyrano.

Quatre jeunes acteurs de vingt ans jouent parfaitement leurs accords et désaccords sans aucune fausse note même à la Première, cette pièce de Kathleen Oliver traduite par Marie-Paule Ramo qui traverse pour la première fois l’Atlantique.

On a rencontré Claire Bosse-Platière, Anne Plantey, Camille Vallin et Simon Dusigne dans la rue avant de les voir sur scène, ils nous ont séduits tout comme ils vous séduiront, c’est certain.

La mise en scène de la pièce est de Marjolaine Aïzpiri et Hélène Labadie. Durée : 1h30

Ces jeunes acteurs sont excellents et vraiment prometteurs ! A voir absolument à deux, entre amis ou en famille.

Sur le Bout de la Langue

Tous les jours à 12h20

Théâtre des Béliers

53 rue du Portail Magnanen, 84000 Avignon

Résa : 04 90 82 21 07

Voici une liste, non exhaustive mais très sélective, des spectacles à voir au Festival Off, ou après :

Cordes, Noga et Patrick Bebey, Le Mec de la tombe d’à côté, Le Porteur d’Histoire, Trahisons, Fabrication, La Panne, Amou Tati dans « La Dame de fer », l’opéra dans tous ses états, Nison José dans « Affaires de famille », Deux frères, L’enfant de demain, La faute à la vie et la vie sans fards de Maryse Condé, Patinoire (Les 7 doigts de la main), Faire danser les alligators sur la flûte de pan, Un archipel de solitude, le Repas des Fauves, j’ai oublié un truc mais ça va revenir, Le temps suspendu de Thuram, Les Bonimenteurs, Quien Soy, Kevin Razy, Fary, Je suis l’arbre, de Adjaratou Savadogo, Lettre d’une inconnue, Un Poyo Royo et altpour les petits qui veulent découvrir les plaisirs de l’opéra : Après la pluie, de et avec Margot Dutilleul. Délicieux !

OFF, le plus grand théâtre du Monde

À Avignon jusqu’au 27 juillet 2014

www.avignonleoff.com

Florence Courthial
top