logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

20 ANS d'acquisitions du musée du Quai Branly Jacques Chirac

 

Exposition du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020

Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Plus d’information sur www.quaibranly.fr

20 ans. Les acquisitions du musée Quai Branly - Jacques Chirac, est une exposition remarquable, témoin de la vitalité des créations d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et des Amériques. Depuis sa première acquisition en 1998 une statuette féminine provenant du Mexique, créée entre 600 et 200 avant J.-C., symbole iconique du musée du quai Branly, jusqu'à nos jours, vous découvrirez plus de 500 chefs-d'oeuvre des arts premiers, principalement...



Terres !
Vendredi, 14 Mars 2014 18:45
alt Kôichi Kurita est un artiste japonais engagé dans une démarche unique et extraordinaire : faire de sa vie un voyage et constituer une bibliothèque de terres du monde. Son travail traduit la profondeur méditative de la philosophie japonaise et la pureté esthétique de sa culture autour d’un seul matériau : la terre, un des éléments majeurs de notre planète. Actuellement deux expositions de Kôichi Kurita sont à voir en France : à l’Orangerie du Domaine de Chamarande (91) et à l’Abbaye de Maubuisson (95). La terre comme vous ne l’avez jamais vue…

Pendant son très long voyage de noces, Kôichi Kurita a parcouru les terres du monde pour se rendre compte qu’il méconnaissait sa propre terre, celle du Japon. Il entreprend alors d’y voyager, accompagné de son épouse, pour y découvrir chaque village et ville ainsi que leurs habitants et y prélever des échantillons de terre.

Depuis les années 1990, Kôichi Kurita parcourt le Japon pour y collecter de la terre. La première poignée fut celle de son jardin à Yamanashi où il est né en 1962. Depuis, l’artiste est engagé dans une démarche unique et remarquable : faire de sa vie un voyage et constituer une « Bibliothèque de terres ». Il a déjà arpenté 3 218 des 3 233 villages et villes qui constituent l’archipel nippon pour y faire près de 35 000 prélèvements de terres. Cette démarche est au coeur de son travail et constitue son mode de vie et de pensée. Sa conscience au monde le conduit à laisser sa pensée s’accomplir dans cette matière naturelle, fragile, disparate – à l’image des Hommes – et à mener une réflexion sur le temps et l’éphémère. 


alt
Aujourd’hui, Kôichi Kurita réalise de nombreuses résidences qui lui permettent d’aller à la découverte de différents types de sols aux chromatismes inattendus et variés.

Depuis 2004, il a entrepris de mener cette démarche sur le territoire français. La « Bibliothèque de terres » de France (actuellement conservée à la Maison de la Culture du Japon à Paris) contient des terres des régions Centre, Poitou-Charentes et d’Ile-de-France.

Cette bibliothèque s’est enrichie grâce à ses dernières résidences dans le Domaine Départemental de Chamarande (Essonne) et à l’abbaye de Maubuisson (Val d’Oise).

À cette occasion, il a pu sillonner les régions septentrionales : Normandie, Picardie, Nord, Champagne-Ardenne... 



Kôichi Kurita procède toujours sur le même mode opératoire : sur une carte, il détermine la zone géographique où il va réaliser ses collectes. Il sillonne ensuite les routes, accompagné de sa femme qui l’assiste depuis toujours. Ensemble, ils recherchent un champ, une parcelle où une poignée de terre, une seule, jamais deux, sera prélevée. Chaque fragment de terre est alors méthodiquement répertorié, inventorié, séché, épuré des résidus organiques, concassé, parfois tamisé. Il ne souhaite pas qu’elle se transforme avec le temps. Matière première de ses oeuvres, la terre est multiple, bigarrée à l’image de notre monde, mais jamais échelonnée.

De cette diversité naissent des assemblages de couleurs aux géométries variables.

Kôichi Kurita donne à voir la grande diversité et la richesse chromatique des terres qui n’est pas sans rappeler la variété des individus sur notre planète.


alt
Kôichi Kurita est un voyageur, un explorateur, un obsessionnel, un sage, un coeur pur, qui nous ouvre les yeux, qui nous offre l’occasion de regarder autrement notre terre et les vies qui l’habitent et l’animent.

« mille terres mille vies » à l’abbaye de Maubuisson

A l’abbaye de Maubuisson, dans l’ancien bâtiment conventuel, Kôichi Kurita a choisi de présenter quatre installations - qui dans leur présentation et leur mise en scène – rappellent les grands principes de vie japonais que sont la simplicité, la sérénité, l’harmonie et l’équilibre. Objet de contemplation, tant au sens esthétique que spirituel, l’oeuvre de Kôichi Kurita est une invitation toujours renouvelée à la méditation et à la perception de la beauté. 

Aujourd’hui, à travers cette exposition, l’abbaye de Maubuisson, ancien lieu emblématique de la rigueur cistercienne, trouve une nouvelle résonance dans la dimension épurée et rituelle du travail de Kôichi Kurita. 
La dernière présentation au sein de l’abbaye est un échantillon de terre provenant de la province de Fukushima, en commémoration au drame qui survint il y a trois ans. Plus qu’une minute de silence s’impose… Un instant de recueillement, une pensée. Le visiteur fait une pause de manière spontanée et lui rend hommage. C’est bien par sa conscience que l’Homme est relié au Divin… à l’invisible…

« Bibliothèque de terres » à Chamarande

L’artiste a séjourné à Chamarande de mai à juillet 2013. Des terres qu’il a ramassé en Essonne constituent une bibliothèque de 100 flacons acquis par le Département et exposés au cœur de l’Orangerie. La richesse des couleurs et des textures des terres de la région y sont valorisées. Si cette exposition est consacrée au territoire francilien, elle s’ouvre toutefois sur le monde car elle est illustrée d’un ensemble de cartes postales qui montrent ses voyages depuis 2013, car chaque carte comporte trois petits échantillons des terres prélevées en France, au Japon. Il y indique ainsi le lieu et la date et l’envoie avec un très beau timbre de collection.
alt
Avec KĂ´ichi Kurita, tout devient art, tout est simple et beau, tout est simplement beau !

« C’est une sorte d’« Arc en terre ». Les Hommes connaissent les couleurs de l’arc en ciel mais rarement celles de la terre sur laquelle ils évoluent et se déplacent. C’est pourquoi je suis heureux de leur montrer leurs terres sous différentes formes et ils sont joyeux et enthousiastes de pouvoir la regarder dans des conditions particulières. » précise l’artiste lors du vernissage de l’exposition à l’Orangerie du Domaine de Chamarande, le 8 mars 2014.
alt
Humaniste et spirituel, le travail de Kôichi Kurita nous invite à méditer sur le cycle de la nature et sur l’infinie richesse et beauté de la terre, des terres… qui enfantent à la fois les êtres humains et les moissons.

Domaine de Chamarande

Exposition Kôichi Kurita, Bibliothèque de terres jusqu’au 11 mai 2014

38 rue du Commandant Arnoux - 91730 Chamarande

Mercredi, jeudi et vendredi, 14h-17h - Samedi, dimanche et jours fériés, 12h-17h

www.chamarande.essonne.fr

Abbaye de Maubuisson, site d’art contemporain

Exposition « mille terres mille vies » jusqu’au 5 octobre 2014

avenue Richard de Tour - 95310 Saint-Ouen l’Aumône

En semaine, sauf le mardi, de 13h à 18h - Le week-end et les jours fériés (sauf 1er mai) de 14h à 18h

www.valdoise.fr, rubrique agenda
top