logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



L’ART DU CROQUIS URBAIN
Samedi, 03 Août 2013 20:42
alt Du quotidien qui nous entoure à l’extraordinaire qui nous emporte, « l’Art du croquis urbain » est un très beau carnet de voyages comme on n’en a jamais vu car on y découvre les principales villes du monde grâce à 500 illustrations en couleurs croquées in situ aux quatre coins du globe. 500 croquis, 50 villes et 30 pays sont dessinés par des « Urban Sketchers » (dessinateurs urbains) qui partagent ainsi leurs œuvres puis les mettent en ligne ! Et si vous êtes vraiment mordus, vous pouvez vous aussi participer à cette aventure artistique extraordinaire, en vous connectant sur leur site.

Gabriel Campanario, dessinateur au Seattle Times, est le fondateur de « Urban Sketchers », www.urbansketchers.org, association à but non lucratif dont l’objectif est la promotion de l’art du dessin d’observation in situ.
alt
124 dessinateurs ont participé à la création de son magnifique ouvrage, dont Adebanji Alade qui dessine assis au bord des trottoirs à Londres, en passant par João Pinheiro esquissant les hauts buildings de Sao Paulo au Brésil jusqu’à Nina Johansson à Stockholm croquant des bateaux. Vous découvrirez des femmes, des hommes et des enfants du monde entier, des visages, des ports et des rivages, des moyens de transport, des cafés, des bars et des restaurants, des parcs et des musées, des maisons, des architectures en tout genre, des paysages variés, des lumières et des ombres, des nuages et des ciels, des scènes de la vie quotidienne d’ici et d’ailleurs, croqués de jour comme de nuit. Bref, un patchwork multicolore et des instants traduits spontanément au crayon, au stylo, à la peinture, au feutre, au pastel ou à l’encre. Et peu importe le support, l’essentiel est de restituer ce que l’on voit et ressent.
alt
Ce livre dévoile les impressions in situ des dessinateurs et en montre leurs interprétations. Benedetta Dossi déforme les bâtiments parce qu’elle aime transformer la réalité de manière ludique (page 194) : le résultat est vraiment sympa. Dhar Cedhar dessine pour tisser des liens avec les habitants (à Jakarta, page 230). L’illustratrice Mélanie Reim découvre Hong-Kong encore plus surpeuplée que sa ville de New York et croque ses impressions (page 236). Kumi Matsukawa nous fait entrer dans la douceur japonaise avec des tons frais (pages 242 à 247).

« Dessiner la ville ce n’est pas seulement la reproduire sur papier. Ça consiste avant tout à la connaître, à la comprendre et à s’y sentir chez soi. » Nina Johansson
alt
Au delà des croquis, on découvre des astuces et des anecdotes. Et si le lecteur aime particulièrement un artiste, il peut approfondir ses recherches sur son site.

Interpellé par les croquis de Matt Jones à San Francisco, le lecteur pourra découvrir son univers fantastique de BD sur son blog. Aussi, si vous aimez les dessins de Asnee Tasnaruangrong, vous pourrez admirer ses photographies, également sur son blog.
Les croquis de Yoo Byung Hwa sont charmants. Cette artiste coréenne dessine les mécaniciens et leurs outils à Séoul (page 242) d’une manière très colorée, vive et poétique. Elle croque à merveille les artisans et commerçants dans les rues.

Avec ce très beau livre, le monde de l’illustration devient merveilleux car il associe talent et humour, technique et rapidité, en toute simplicité. Et surtout, il nous fait voyager, librement.

Un livre croquant à s’offrir et à offrir !
alt
Carnets de voyage - L'art du croquis urbain

Dessiner le monde, de ville en ville

500 dessins, 50 villes du monde, 30 pays

De Gabriel Campanario, traduit en langue française par Marie-Christine Guyon et Géraldine Oudin, aux éditions Eyrolles, 320 pages

www.editions-eyrolles.com

par Florence Courthial
top