logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

INFINIS D’ASIE

Jean-Baptiste HUYNH

Exposition jusqu’au 20 mai 2019 - Musée National des Arts asiatiques – Guimet

6 place d’Iéna – 75016 Paris

Plus d’information sur www.guimet.fr

Le musée Guimet présente une splendide rétrospective de photographies de l’artiste franco-vietnamien Jean-Baptiste Huynh du 20 février au 20 mai 2019. Cette exposition nous enchante car elle est un voyage imaginaire et introspectif du photographe réalisé pendant deux ans au sein des collections et des réserves du musée. Les visages, les regards, l’image de soi, la lumière, les végétaux, les objets usuels et sacrés, les animaux, l’intemporalité et la relation à l’infini sont autant de sujets explorés par cet artiste.



Les confidences d’un ange
Samedi, 04 Mai 2013 11:15
altPatrick Edlinger, l’icône de toute une génération de grimpeurs, est parti en novembre dernier pour un grand voyage éternel, celui dont personne ne revient jamais. Il s’apprêtait à nous livrer ses confidences avec son livre, cette autobiographie, écrite avec son ami de toujours, Jean-Michel Asselin, publié en février 2013 aux éditions Guérin.
Un livre d’autant plus émouvant qu’il prend à présent un tour testamentaire.

« Les confidences d’un ange : voilà comment j’ai perçu ce livre, ce témoignage.
Patrick n’aimait pas se faire appeler « Dieu », mais pour nous, grimpeurs, c’était « L’Ange Blond ». Patrick a toujours vécu selon ses idéaux, en homme libre.

Qui n’en rêve pas ?

Et ce livre est sublime ; il nous parle de sa déchéance et de ses prouesses, des autres et de lui. Et nous voudrions en apprendre plus, toujours plus. Patrick nous a quitté « bêtement » dans un geste quotidien, et pourtant, ici, nous avons quelques réponses au « Mythe ». Celui qui a fait évolué l’escalade moderne et l’a sublimée, à « mains nues » !

Un conte de fée pour grimpeurs, aventuriers, hommes et femmes épris de liberté.

Un incontournable.

Adieu Patrick, tu nous manques ! »
Christophe Cazeaux

altPatrick Edlinger nous a quitté le 16 novembre 2012. Il est tombé dans l’escalier alors qu’il incarné le génie de la grimpe, le géant de l’escalade, l’étoile, le héros de la jeunesse, le Dieu des parois, l’ange blond, le fou conscient, l’homme araignée, le lézard du granit, l’être à la fois humain, minéral, végétal, animal : en un mot, la quintessence ! Même Dieu serait-il mortel ?!

Avec ce très beau livre Patrick Edlinger, écrit à quatre mains avec Jean-Michel Asselin, vous découvrirez l’enfance de Patrick, avec un seul horizon adoré : la montagne, sa passion du « solo » parce que Patrick estime qu’il permet d’aller plus loin dans la zone de la peur, pour mieux se connaître. Ses amis et sa famille, dont quatre ans passés avec son ami « frère de grimpe » Patrick Berhault, avec qui il parcourt les falaises et les montagnes des Alpes pour réaliser de grandes voies. Tous deux ont pour livre de chevet : « le 7ème degré » de Reinhold Messner.

Puis arrive la célébrité : un film passé sur Antenne 2 dans l’émission « Grand Stade » le rend populaire. « Nous suivons ces grimpeurs à flan de paroi en admirant leur souplesse, leur parfaite technique, leur effort en douceur, leur joie d’escalader, leur plaisir du beau geste efficace… »

Les deux grimpeurs deviennent alors « ambassadeurs » de Cerruti, puis le réalisateur Jean-Paul Janssen propose à Patrick Edlinger de le filmer en solitaire. Ainsi naquit « La vie au bout des doigts », le film culte à couper le souffle ! Patrick escalade les parois à mains nues et réalise des prouesses jamais égalées et toujours transcendées. Comme si Dieu lui-même lui tendait la main d’en Haut…

Le mythe s’installe dans une France qui cherche un héros et qui le trouve en Patrick : il est jeune, beau, souple, sincère et philosophe, et on ne peut pas s’identifier à lui car ce qu’il fait est surhumain ! Une icône est née.

Des contrats, des filles, de l’argent, tout lui arrive mais il préfère regagner sa nature tant aimée, tant éprouvée, car Dame Nature est la seule qui ne le déçoit jamais et qui l’invite à se surpasser, à se transformer. « Les falaises, les copains, le vide me manquaient, je me suis dit que j’allais y laisser mon âme et que j’allais plus me perdre que de me trouver. »

Et l’aventure reprend et continue. L’ange blond qui se tient suspendu sur le bout des doigts à 2 .000 m d’altitude devient célèbre à travers toute l’Europe, et au delà. Il est l’inspirateur de milliers de grimpeurs et à l’origine de centaines de vocations.

La lecture de ce livre est un pur enchantement tant sur le plan physique, psychique que vibratoire car chaque mot, chaque visuel apporte son lot d’émotions et de sensations. Un livre simple, beau et très émouvant.

alt « Je souhaite à tous les êtres, quelle que soit leur activité, de la vivre pleinement en homme libre. Il faut prendre la vie avec humour et détachement. Il faut savoir rester humble, à l’écoute des autres et s’efforcer de les aider, peu importe si l’on juge que le monde est peuplé de crétins et de cupides, il se peut que nous en fassions partie ; d’où cette idée de penser aux autres et de rendre la vie plus belle pour tous. » Patrick Edlinger

« Il n’y a pas d’endroit paisible dans les villes de l’Homme Blanc, pas d’endroits pour entendre les feuilles se dérouler au printemps ou le froissement de l’aile d’un insecte. Mais peut-être parce que je suis un sauvage et ne comprend pas. » Chef Seattle, paroles indiennes.

PATRICK EDLINGER, collection Texte et Images, Editions Guérin, 321 pages.
A lire, relire, vivre et offrir sans modération !
www.gillesparis.com
top
Par Florence Courthial