logotype

NOTRE COUP DE COEUR...

SEYDOU KEÏTA

Galeries nationales du Grand Palais

Du 31 mars au 11 juillet 2016

Plus d’information sur www.grandpalais.fr

Le Grand Palais présente la première grande rétrospective de l’œuvre du photographe malien Seydou Keïta (1923-2001), maître du portrait né à Bamako où il a toujours vécu, fils de Bâ-Tjèkòrò et de Massaran Kamara. Dès 1948, Seydou Keïta comprit que la photographie était un art majeur. Pourtant, la croyance locale était que prendre quelqu’un en photo c’était lui ravir son dyaa, terme voulant dire « double vital », « intelligence » ou encore « esprit agissant ». Quel courage, à cette époque, de défier les croyances...

> lire la suite



De l’Afrique à Rio+20
Mercredi, 18 Avril 2012 15:41
Préparation du Sommet RIO +20, Conférence mondiale des Nations unies sur le développement durable, 20-22 juin 2012, Rio de Janeiro.
altLes deux grandes thématiques soulevées lors du Sommet Rio+20 seront l’économie verte dans le contexte du développement durable et de l'éradication de la pauvreté, et le cadre institutionnel pour le développement durable. A l’heure où le réchauffement climatique est devenu une problématique mondiale, l’un des sujets phares du Sommet sera la préservation des bassins forestiers : Amazonie, Bornéo-Mekong et Bassin du Congo. Le bassin du Congo, encore méconnu du grand public, est considéré comme l’or vert de l’Afrique.

Réparti entre les territoires de l’Angola, du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Centrafrique et de la République Démocratique du Congo, Il couvre une superficie de 200 millions d’hectares.

L’économie verte et le développement durable sont donc aujourd’hui au cœur des préoccupations de l’Afrique. Ainsi, en octobre dernier, les ministres représentant les pays d’Afrique se sont réunis à Addis-Adeba, Ethiopie, afin d’établir une Déclaration consensuelle Africaine pour Rio+20.

alt« Nous engageons vivement la communauté internationale à apporter son soutien aux pays africains pour qu’ils tirent pleinement parti des secteurs où ils possèdent un avantage comparatif. Nous reconnaissons tout à fait l’enjeu que représentent les écosystèmes forestiers non seulement pour les populations, mais également pour l'adaptation aux effets des changements climatiques et leur atténuation. Nous demandons donc à la communauté internationale d’aider les pays à gérer durablement leurs forêts grâce à la mise en oeuvre efficace et efficiente des mécanismes de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. » Article 27 de la Déclaration consensuelle Africaine pour Rio+20.

Pour parler d’une seule et même voix, l’Afrique a désigné son porte- parole, qui représentera le continent au Sommet de Rio+20 : il s’agit de Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo. Celui-ci avait été à l’initiative du premier Sommet des trois plus grands bassins forestiers tropicaux du monde, organisé à Brazzaville en mai dernier.top
www.uncsd2012.org